Eilat, On crache sur Eilat !

Le Bureau du Premier Ministre accuse Eilat d'une mauvaise gestion budgétaire et de négligence outrancière de l'industrie hotelière.

Cet article a été lu 299 fois. Aidez-nous à le partager !
Share on facebook
Facebook
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on telegram
Telegram
Share on email
Email
Share on facebook
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email
Eilat Actualités et News Crise économique

Il y a quelques mois la ville d’Eilat manifestait activement contre la fermeture de l’aéroport de Tel Aviv – Sde Dov.
Le maire avait d’ailleurs entamé une grève de la faim en signe de protestation.
Vous vous demandez sûrement pourquoi la fermeture d’un si petit aéroport povoque autant de désaccord entre la municipalité d’Eilat et le gouvernement.
La raison est simple, Sde Dov est considéré comme une artère vitale d’Eilat à plus d’un titre

1. La fréquence des vols aller – retour  (14 par jour)

2. La desserte d’une seule et unique destination (Réduction incontestable du temps passé au contrôle des passeports et bagages) 

3. Sa localisation au centre de Tel Aviv (On évite les embouteillages et on paye moins de Taxi)

4. Simplicté et rapidité d’accès depuis Sde Dov vers l’ Hôpital Ichilov (Certains traitements ou spécialités médicales ne sont pas adressés à l’hopital Yoseftal d’Eilat)

5. Un point de chute touristique incontestable (Quiconque souhaite faire une escapade pour un week-end pense à Eilat)

“Chaque jour, ce sont 150 patients qui transitent par Sde Dov pour recevoir leur traitements médicaux”

– Meir Halevy, Maire d’Eilat

Aux yeux des eilatis, la fermeture de Sde Dov serait incontestablement responsable de la négligence de l’état de santé d’une partie de la population mais également la cause inéluctable d’une faillite touristique.

Mais le Bureau du Premier Ministre n’a que faire de ces arguments qui ne tiennent pas la route.
Eilat souffre déjà d’une crise économique à en croire ses propos.
Sont pointés du doigt une mauvaise gestion (budgétaire ?) et une négligence de l’industrie hotelière capable de proposer des tarifs demesurés pour un soit disant haut standing dont elle se targue, faute de rénovations.
Une vérité 
qui dérange ou une accusation diffamatoire qui laisse l’industrie hotelière sans réactions jusqu’alors. 

Share on facebook
Facebook
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on telegram
Telegram
Share on email
Email
Share on facebook
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Comments

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Add a comment
    Click to Hide Advanced Floating Content
    Rejoins le groupe
    Like la page
    Groupe Whatsapp